Actualités

Actualités

CARPIM'Kezako 3 : la couverture vieillesse et le cumul activité/retraite

05/05/2022

Savez-vous à partir de quel âge vous pouvez prendre votre retraite ? A quel taux ? Qu'est ce que le cumul activité/retraite ? Toutes les réponses dans le vidéo ci-dessous !

 

 

Vos cotisations à la CARPIMKO vous permettent de constituer vos droits au sein des régimes de retraite de base et complémentaire.

 

Afin de bénéficier de votre retraite, vous devez impérativement :

  • avoir cessé votre activité (sauf dans le cadre du cumul activité-retraite)
  • et remplir la condition d’âge du régime concerné.

 

Vous pouvez demander votre pension dès l’âge légal :

  • soit au plus tôt, à 62 ans pour le régime de base
  • soit au plus tôt, à 60 ans pour le régime complémentaire et l'ASV

 

Avoir l’âge légal ne garantit pas le versement de sa pension à taux plein.Pour en bénéficier, il faut :

  • soit atteindre l'âge requis à savoir 67 ans
  • soit justifier d’une durée de cotisation suffisante entre 163 et 172 trimestres en fonction de votre année de naissance

Le montant de votre pension de retraite est calculée en fonction de trois éléments :

  • le nombre de points acquis
  • la valeur du point au moment de la liquidation de vos droits
  • le taux de liquidation

 

Il existe trois types de majoration applicables sous certaines conditions aux pensions du régime de base qui ont pris effet à compter du 1er avril 2010 permettant de bénéficier de trimestres supplémentaires :

  • Pour avoir donné naissance ou adopté un enfant
  • Pour avoir eu ou élevé un enfant handicapé
  • En qualité d'aidant familial

 

Pour le régime de base, il existe des systèmes de décotes et de surcotes :

  • Les décotes du régime de base : elle s'applique aux retraités qui n'ont pas cotisé le nombre de trimestres requis, tous régimes confondus. Si vous avez dépassé l'âge légal de la retraite (entre 60 et 62 ans suivant votre année de naissance) mais que vous n'avez pas cotisé suffisamment de trimestres, vous pouvez demander votre départ à la retraite, c'est-à-dire liquider votre retraite, mais le montant de votre pension sera réduit. La décote est viagère, c'est-à-dire appliquée jusqu'au décès. Elle ne peut excéder 20 trimestres
  • Les surcotes du régime de base Chaque trimestre supplémentaire et au-delà de l'âge légal de la retraite (de 60 à 62 ans selon sa date de naissance) donne droit à une majoration du montant de la pension, appelée surcote. Celle-ci est de 0,75% par trimestre supplémentaire cotisé après le 1er janvier 2004.

 

Le Cumul activité retraite

 

Le dispositif cumul activité-retraite permet à des kinésithérapeutes de percevoir leur pension de retraite tout en continuant d’exercer une activité libérale. Deux dispositifs existent :

 

Le cumul intégral :

En tant que retraité, vous pouvez exercer une activité libérale, sans limitation de revenus, si vous remplissez les deux conditions suivantes : 

  • Vous bénéficiez de votre retraite du Régime de Base des professions libérales à taux plein
  • Vous bénéficiez de l’ensemble de vos retraites personnelles auprès des régimes de retraite obligatoires (de base et complémentaires, français et étrangers) dont vous avez relevé. 

Particularités : 

  • Régime de base : Si vous avez fait valoir vos droits à la retraite par anticipation au titre du handicap ou des carrières longues, vous pourrez bénéficier du cumul intégral lorsque vous aurez atteint l’âge minimum légal. Si vous avez fait valoir vos droits à la retraite avec un abattement (ou décote), vous pourrez bénéficier du cumul intégral lorsque vous aurez atteint l’âge de la retraite à taux plein
  • Sur l’ensemble de vos régimes Si vous n’avez pas encore fait valoir vos droits à la retraite dans un ou plusieurs régimes en raison de l’application d’un abattement (ou décote), vous pouvez quand même bénéficier du cumul intégral. Attention : Si vous bénéficiez d’une retraite pour inaptitude au travail, le cumul activité-retraite n’est pas autorisé (ni intégral, ni réglementé). 

 

Le cumul réglementé :

Dans le cas où vous ne remplissez pas les conditions du cumul intégral, vous exercerez dans le cadre d’un cumul réglementé. Si vos revenus, lorsqu’ils sont connus, dépassent le plafond autorisé, le versement de votre retraite est suspendu ou réduit suite au contrôle réalisé chaque année par la CARPIMKO. Le contrôle des revenus d’une année N est effectué en fin d’année N+1. Si vous êtes en situation de cumul réglementé pendant une partie de l’année, ce plafond ainsi que vos revenus sont proratisés pour le calcul du dépassement.

 

Source : carpimko.com

Nos autres actualités

senat.jpg

Certification des professionnels de santé, les députés s’emballent !

Lire l'article
Maternité_Actu.jpg

Double taxation des indemnités journalières maternité et paternité : L’Assurance Maladie reconnaît son erreur et annonce une régularisation

Lire l'article
Assurance-maladie.jpg

Communiqué - Le compte n’y était pas ? L’union avance pour la profession

Lire l'article

Notre projet

Découvrez toutes nos
propositions

En savoir plus

Nous rejoindre

Adhérer au SNMKR pour
faire avancer la profession

En savoir plus