Qui sommes nous ?

Notre organisation

LE SNMKR : une histoire de femmes et d’hommes, d’idées et d’actes

Le Syndicat National des Masseurs Kinésithérapeutes Rééducateurs (SNMKR) a été créé en 1977, sous l’impulsion de plusieurs kinésithérapeutes syndiqués, mécontents de la ligne politique définie par le syndicat historique, la FFMKR. Le syndicat s’est constitué originellement dans la partie sud de la France (départements 09, 12, 31, 46, 47, 64, 66, 81 et 87). Le premier Conseil d’Administration est constitué par : CHOUFFOT, CORDIER, COURTIN, FERNANDEZ, GARNIER, LAMY, LEVAVASSEUR, MAILLARD, METIFEU, PICAND.

Le premier siège social était situé rue Nolet à Paris mais le siège administratif rue Georges Picot à Toulouse. A partir de 1989, le syndicat s’installera définitivement dans le 5ème arrondissement de Paris, au 15 rue de l’Epée de Bois. Depuis 1977, de nombreux présidents ont mené la destinée du syndicat :

  • Daniel FERNANDEZ 1977 à 1981
  • Luc ANDRE 1981 à 1982
  • Alain CHOULOT 1982 à 1985
  • Bernard LEGER 1985 à 1989
  • Robert PERRIN 1989 à 1994
  • Jean-Jacques MAGNIES 1994 à 1999
  • Dominique GRASSER 1999 à 2000
  • Jean-Jacques MAGNIES 2000 à 2004
  • René COURATIER 2004 à septembre 2006
  • Tristan MARÉCHAL septembre 2006 à octobre 2009
  • Gilbert MIGNOT octobre 2009 (intérim)
  • Hervé d’HAYER octobre 2009 à février 2011
  • Stéphane MICHEL février 2011 à septembre 2018
  • Mickaël MULON depuis septembre 2018

Première organisation représentative des kinésithérapeutes

Le SNMKR a été reconnu représentatif par les pouvoirs publics le 22 février 1982. Depuis, le SNMKR a toujours été reconnu représentatif. Et c’est encore le cas, à travers l’enquête de représentativité, réalisée en 2016 sous la bannière Union, qui a officiellement reconnu notre rôle de 1ère organisation de la profession.

La représentativité implique de grandes responsabilités. Le SNMKR est présent au sein de toutes les instances qui décident de l’avenir de la profession et visent à l’amélioration des conditions d’exercice des kinésithérapeutes :

 

Dès sa création, le SNMKR a choisi un véritable fonctionnement démocratique :

  • Le principe fondateur de la démocratie au SNMKR est inscrit dans les statuts : « 1 adhérent = 1 voix ».
  • Le Conseil National d’Administration (CNA) est élu au suffrage direct par tous les adhérents pour 6 ans
  • Un président est élu parmi les membres du CNA pour 3 ans.
  • Le SNMKR se réunit chaque année en congrès souverain, organisé par une section départementale. A cette occasion, l'Assemblée Générale Ordinaire (AGO) annuelle est organisé, à laquelle tous les adhérents sont invités à se retrouver pour inventer ensemble le projet qui sera porté par le SNMKR. C’est un moment privilégié pour tous les responsables nationaux et départementaux qui se rencontrent pour partager nos expériences, nos envies en actions et nos besoins en combats, pour que la profession évolue et s’autonomise.
  • Les statuts du syndicat sont disponibles en accès libre sur le site interne
  • Une commission de contrôle indépendante de l’équipe nationale, élue au suffrage direct par tous les adhérents, veille au bon fonctionnement du syndicat et au respect des textes

 

Un syndicat ouvert à la pluralité des idées, ambitieux et responsable

Le SNMKR est porteur d’un projet ambitieux pour la profession, visant à reconnaître l’expertise des kinésithérapeutes dans le champ de la rééducation. Les thématiques défendues par le syndicat sont nombreuses :

  • La reconnaissance et l’autonomie de la profession : formation initiale et continue, droit de prescription, accès direct, prévention, démarche qualité…
  • Amélioration des conditions d’exercice des kinésithérapeutes : convention, NGAP, congé maternité, avantages sociaux conventionnels…

Au fil de son histoire, le SNMKR a constitué des partenariats et des collaborations qui ont permis d’apporter une richesse supplémentaire au débat. En août 2005, les diverses rencontres avec le syndicat Objectif Kiné ont permis d’aboutir à la création de l’Union Nationale des Syndicats de Masseurs Kinésithérapeutes Libéraux (UNSMKL), appelé communément l’Union. Le SNMKR a définitivement validé les statuts de l’Union lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire le 16 mars 2006.

Le SNMKR a fondé son engagement à travers 3 principes essentiels :

  1. Proposer : la responsabilité d’un syndicat représentatif est d’analyser une situation pour pouvoir prendre la meilleure décision possible. Défendre les idées électoralistes ou plus populistes, n’est pas compatible avec l’esprit des adhérents du syndicat.
  2. Informer : le rôle d’un syndicat représentatif est également d’informer ses membres du fonctionnement de notre système de santé, des enjeux à venir, et des conséquences liées à certaines prises de position politique.
  3. Défendre : constituer un partenaire officiel des pouvoirs publics ne signifie aucunement que le système dans lequel nous exerçons est bon ou satisfaisant. Les problématiques quotidiennes des confrères sont nombreuses.

Notre projet

Découvrez toutes nos
propositions

En savoir plus

Nous rejoindre

Adhérer au SNMKR pour
faire avancer la profession

En savoir plus