Notre action

Le projet du SNMKR

L’exercice salarié

85 % des kinésithérapeutes exercent à titre libéral. Cette valeur élevée peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • La volonté des kinésithérapeutes de contribuer au virage ambulatoire
  • Le désintéressement des pouvoirs publics pour la valorisation de l’exercice de la kinésithérapie
  • L’explosion des frais d’inscriptions en instituts de formation en masso kinésithérapie

 

L’exercice salarié a été laissé à l’abandon malgré toutes les alertes faites par la profession et malgré des manifestations unitaires des kinésithérapeutes et des orthophonistes. Si le Ségur de la Santé a apporté un bol d’air au pouvoir d’achat des soignants salariés, il reste de nombreuses problématiques structurelles au sein des établissements qu’il convient de résoudre.

 

Le SNMKR est signataire du « livre blanc de la profession pour une kinésithérapie performante et moderne dans la fonction publique hospitalière » et demande la mise en oeuvre des recommandations du rapport, parmi lesquelles : 

  • La création d’une filière de rééducation cohérente, autonome vis-à-vis de la filière infirmière et dotée de sa propre hiérarchie
  • Faciliter la mobilité entre le secteur public, privé et l’activité libérale par la reprise systématique de l’ancienneté acquise dans chacun des modes d’exercice.
  • Institutionnaliser une formation au tutorat et indemniser les tuteurs de stage

 

Nos autres propositions

Pour une revalorisation financière et une vie conventionnelle simplifiée

En savoir plus

Couverture maternité des kinésithérapeutes libérales

En savoir plus

Autoriser l'accès direct à la kinésithérapie

En savoir plus

Nos sections

Trouvez la section locale
du SNMKR la plus proche
de chez vous

En savoir plus

Nous rejoindre

Adhérer au SNMKR pour
faire avancer la profession

En savoir plus