Actualités

Actualités

CARPIM'Kezako 4 : les couvertures invalidité/décès

12/05/2022

Connaissez-vous le rôle de la prévoyance obligatoire inclue dans vos cotisations CARPIMKO ? Quelles garanties vous apporte-elle ? Pour tout comprendre, cliquez sur la vidéo !

 

 

La prévoyance obligatoire de la CARPIMKO vous couvre sur le risque invalidité/décès. 

 

L’incapacité de travail désigne, dans notre cas, l’état d’un auxiliaire médical empêché temporairement ou durablement, totalement ou partiellement, d’exercer sa profession pour cause de maladie ou d’accident. L’allocation journalière d’inaptitude ne peut être accordée après un délai de carence de 90 jours d'arrêt total de travail. Elle est donc versée mensuellement à partir du 91ème jour d’incapacité professionnelle et jusqu’à la fin de la 3ème année. On distingue : 

 

Les allocations journalières d’inaptitude totale (avec majoration possible)

  • en cas d’arrêt total d’activité à partir du 91ème jour jusqu’au dernier jour de la 3ème année d’incapacité : 55,44 €/jour
  • en cas de reprise d’activité à des fins thérapeutiques, elle est limitée à 9 mois maximum : 55,44 €/jour

Les majorations possibles sont les suivantes : 

  • conjoint à charge : 10,08 €/jour
  • descendant à charge : 16,63/descendant/jour
  • tierce personne : 20,16 €/jour

 

Les allocations journalières d’inaptitude partielle en cas de reprise d’une activité partielle, après 1 an d’allocation journalière totale, possibilité de versement d’une allocation partielle pendant 2 ans : 27,72 €/jour.



La rente d’invalidité est allouée à tout affilié à compter du 1er jour de la 4ème année suivant l’incapacité reconnue. Elle suit les allocations journalières d'inaptitude, partielles ou totales, précédemment versées. En fonction de votre niveau d’incapacité, vous pouvez bénéficier :

  • D’une rente invalidité totale (avec majoration possible) pour une incapacité professionnelle égale à 100% d’un montant de 20 160 € bruts par an avec 6 048 €/majoration (conjoint à charge, enfant ou descendant à charge ou atteinte d’un handicap, tierce personne).
  • D’une rente invalidité partielle (sans majoration possible) pour une incapacité professionnelle partielle égale ou supérieure à 66% d’un montant de 10 080 € bruts par an.

 

Si votre incapacité est reconnue comme totale et définitive à l’exercice de toute profession, la rente vous sera attribuée au plus tard jusqu’au dernier jour du trimestre civil au cours duquel vous pourrez bénéficier de vos droits à la retraite au titre de l’inaptitude au travail. 

Si votre incapacité totale ou partielle a un caractère temporaire, vous pouvez en bénéficier à condition de ne pas être titulaire d’un avantage de vieillesse servi par la CARPIMKO au plus tard, jusqu’au dernier jour du trimestre civil précédant l’âge du taux plein.

 

La couverture décès, qui permet d’attribuer des prestations aux membres survivant de l’entourage de l’assuré décédé comporte 3 prestations distinctes :

  • Le capital décèsEn cas de décès d’un affilié, ses ayants-droit se voient attribuer un capital décès c’est-à-dire une somme d’argent afin qu’ils puissent faire face aux premières dépenses. Il est versé en une seule fois et n’est pas imposable fiscalement. Les sommes versées sont les suivantes :   
    • Conjoint non séparé de droit ou de fait sans enfant : 36 288 € bruts
    • Conjoint non séparé de droit ou de fait avec un ou plusieurs enfants : 54 432 € bruts
    • Ascendant ou descendant : 18 114 € bruts 

 

  • La rente de survieElle est versée mensuellement, à terme échu, au conjoint survivant, non divorcé ou non séparé de droit ou de fait. Le mariage doit avoir duré au moins deux ans, sauf si un enfant est issu du mariage ou en cas de décès accidentel de l'affilié.Son montant est de 10 080 € bruts/an. Elle est servie à compter du premier jour du trimestre civil suivant la date de décès jusqu’au dernier jour du trimestre civil suivant le 65e anniversaire du conjoint. Le conjoint pourra alors faire valoir ses droits à la pension de réversion qui est une fraction de la pension de retraite dont bénéficiait ou aurait bénéficié le conjoint décédé. Le montant de la rente survie est, le cas échéant, minoré du montant de la pension de réversion du régime de base servie au conjoint survivant. 

 

  • La rente d’éducationElle est servie à compter du premier jour du trimestre civil suivant la date de décès. Elle est versée mensuellement, à terme échu pour un montant total de 7 560 €/an : 
    • à chaque enfant (ou autre descendant) de moins de 18 ans à charge fiscale de l’affilié décédé
    • au-delà de 18 ans (jusqu’à 25 ans) s’il poursuit des études et que ses ressources sont inférieures au SMIC annuel brut.
    • au-delà de 25 ans pour l’enfant (ou autre descendant) atteint d’un handicap permanent percevant l’AAH (sous réserve que ses revenus liés à son activité professionnelle n’excèdent pas le montant du SMIC annuel brut).

 

Source : carpimko.com

Nos autres actualités

senat.jpg

Certification des professionnels de santé, les députés s’emballent !

Lire l'article
Maternité_Actu.jpg

Double taxation des indemnités journalières maternité et paternité : L’Assurance Maladie reconnaît son erreur et annonce une régularisation

Lire l'article
Assurance-maladie.jpg

Communiqué - Le compte n’y était pas ? L’union avance pour la profession

Lire l'article

Notre projet

Découvrez toutes nos
propositions

En savoir plus

Nous rejoindre

Adhérer au SNMKR pour
faire avancer la profession

En savoir plus