Actualités

Actualités

CARPIM'Kezako : les cotisations sociales des kinésithérapeutes libéraux

21/04/2022

Savez-vous vraiment à quoi correspondent les différentes cotisations que nous payons ? URSSAF et CARPIMKO, pour tout comprendre, c'est par ici ! #CARPIMKO2022 

 

 

En tant que kinésithérapeute libéral conventionné, vous êtes affilié au régime d'assurance maladie des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (PAMC). Notre protection sociale est assurée selon un principe de solidarité : on cotise en fonction de nos ressources, on est couvert en fonction de nos besoins. 

 

Chaque année, les kinésithérapeutes libéraux sont appelés à cotiser pour :

  • l’URSSAF (Union de Recouvrement des cotisations de la Sécurité Sociale et des Allocations Familiales) 
  • et la CARPIMKO (Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs Kinésithérapeutes, Pédicures podologues, Orthophonistes et orthoptistes).

 

Votre cotisation URSSAF est divisée en plusieurs parties:  

 

  • Vos cotisations « maladie » : à hauteur de 0,1 % pour les revenus de vos honoraires conventionnés, et jusqu’à 9,75 % pour les autres revenus comme les dépassements d’honoraires.

 

  • Vos cotisations « famille » : les praticiens ayant un revenu annuel inférieur à 45 250 € sont exonérés de cette cotisation. Ceux ayant un revenu supérieur à 57 590 € contribuent à hauteur de 3,10 %. Entre ces deux niveaux, un taux progressif est alors fixé en fonction du niveau de revenu.

 

  • La CSG-CRDS (Contribution Sociale Généralisée - Contribution au Remboursement de la Dette Sociale) qui s’élève à 9,70 % de vos revenus conventionnés auquel on ajoute vos cotisations sociales obligatoires et dont on déduit les revenus de remplacement, comme les indemnités journalières, qui ont déjà subi une déduction de cette CSG-CRDS.

 

  • La Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) qui finance la formation continue via le FIF-PL. Son montant est de 106 € en 2022.

 

  • La Contribution aux Unions Régionales des Professionnelles de Santé (CURPS) qui finance le fonctionnement de nos URPS, et fixée à 0,1 % des honoraires conventionnés dans un plafond de 206 €.

 

  • Depuis 2022, une nouvelle cotisation de 0,3 % est également prélevée, pour prendre en charge les indemnités journalières “maladie”, désormais versées après 3 jours de carence par la CPAM,  contre 90 jours auparavant.

 

Prenons un exemple : un confrère qui aurait déclaré 40 000 € de revenus conventionnés et 6 000 € de cotisations personnelles obligatoires, sans autres revenus complémentaires présenterait une feuille de cotisations comme celles-ci :



Soit un total de : 4 765 € soit 11,9 % du revenu annuel du kinésithérapeute.

 

La CARPIMKO collecte quand à elle 4 types de cotisations pour : 

  • Une pour le régime invalidité / décès qui correspond à une prévoyance obligatoire. C’est un montant forfaitaire de 776 € en 2022.

 

et 3 pour la retraite vous permettant d’obtenir des trimestres et des points. Vos cotisations vieillesse se décomposent ainsi en :

  • Un régime de base dont la cotisation est proportionnelle aux revenus d’activité de l’année qui se détaille avec :
    • une tranche de cotisation à 8,23 % dans la limite de 41 136 €
    • et d’une tranche à 1,87 % dans la limite de 205 680 €

 

  • Un régime complémentaire comprenant une cotisation forfaitaire de 1 840 € et une cotisation proportionnelle calculée sur les revenus d’activité N-1 à hauteur de 3 % des revenus compris entre 25 246 € et 193 913 € 

 

  • Un régime avantage social vieillesse c’est une prestation qui est proposée à tous les praticiens conventionnés pour leur permettre de cumuler des points de retraite à un tarif plus avantageux. Elle est composée :
    • d’une part forfaitaire de 601 € (avec 401 € pris en charge par l’Assurance Maladie et 200 € à votre charge) en 2022 
    • d’une part proportionnelle à hauteur de 0,40 % des revenus conventionnés (0,24 % pris en charge par l’Assurance Maladie, 0,16 % à votre charge) 

 

Reprenons l’exemple de ce confrère qui a généré 40 000 € de revenus. 

 


Soit un total de : 7 362,62 € soit 18,4 % du revenu annuel du kinésithérapeute

Nos autres actualités

senat.jpg

Certification des professionnels de santé, les députés s’emballent !

Lire l'article
Maternité_Actu.jpg

Double taxation des indemnités journalières maternité et paternité : L’Assurance Maladie reconnaît son erreur et annonce une régularisation

Lire l'article
Assurance-maladie.jpg

Communiqué - Le compte n’y était pas ? L’union avance pour la profession

Lire l'article

Notre projet

Découvrez toutes nos
propositions

En savoir plus

Nous rejoindre

Adhérer au SNMKR pour
faire avancer la profession

En savoir plus