Actualités

Actualités

Améliorer les dispositifs d’aides aux kinésithérapeutes libéraux pour tenir compte de certaines spécificités

25/05/2020 - Communiqué

À l’issue de la crise sanitaire, le secteur libéral aura probablement perdu plusieurs milliards d’euros toutes professions de santé confondues.

 

Concernant les kinésithérapeutes, la perte est évaluable à plusieurs centaines de millions d’euros que l’Assurance Maladie ne va pas dépenser en remboursement de soins.

 

Au regard de cette perte, les dispositifs d’aide proposés semblent bien loin de ce qui serait nécessaire pour permettre aux professionnels et à leur famille de compenser la perte de revenus subie.  En effet, ce qui est proposé à ce stade permettra dans le meilleur de cas simplement de sauvegarder les outils de production du soin.

 

Pire. Un certain nombre de professionnels sont de fait exclus de certaines aides comme les remplaçants, ou voient ces aides ne pas correspondre à leur mode d’exercice. C’est le cas des kinésithérapeutes exerçant dans les grandes villes dont le revenu est constitué pour une partie non négligeable de dépassements d’honoraires ou des kinésithérapeutes – ostéopathes dont une partie du revenu n’est pas conventionnel et n’est donc pas pris en compte dans le calcul de l’aide proposée par l’Assurance Maladie.

 

Le SNMKR entend toutes les plaintes et entreprend tout le nécessaire auprès de toutes les autorités de tutelle afin de trouver des solutions permettant à chacun suivant sa condition de faire face à la crise.

 

Concernant les kinésithérapeutes qui pratiquent des dépassements d’honoraires, le plus souvent afin de simplement pouvoir faire face à leurs coûts de production du soin, il convient que des aides spécifiques viennent combler celles de la CNAM qui d’évidence sera insuffisante.

Dans la mesure où les dépassements sont pratiqués le plus souvent pour répondre à des impératifs locorégionaux de prix de l’immobilier ou de coût de la vie supérieur à la moyenne nationale, le SNMKR considère que les collectivités territoriales doivent intervenir auprès de ces soignants afin de les aider pour pouvoir sécuriser l’offre de soins ambulatoires libérale.

 

Dans ce contexte et dans cet objectif, le SNMKR va se rapprocher des présidents de Conseils Régionaux et Départementaux des zones géographiques concernées afin que des dispositifs d’aides spécifiques soient mis en place pour venir en complément des aides nationales qui ne tiennent pas compte de ces spécificités économiques géographiques.

Il pourra notamment s’agir des aides territoriales destinées aux entreprises libérales.

 

Ainsi le SNMKR rappelle son attachement à l’ensemble de la profession dans toute sa diversité d’exercice.

 

 

 

 

Contact : Mickaël MULON, président

06 86 16 08 04

Nos autres actualités

senat.jpg

Certification des professionnels de santé, les députés s’emballent !

Lire l'article
Maternité_Actu.jpg

Double taxation des indemnités journalières maternité et paternité : L’Assurance Maladie reconnaît son erreur et annonce une régularisation

Lire l'article
Assurance-maladie.jpg

Communiqué - Le compte n’y était pas ? L’union avance pour la profession

Lire l'article

Notre projet

Découvrez toutes nos
propositions

En savoir plus

Nous rejoindre

Adhérer au SNMKR pour
faire avancer la profession

En savoir plus